R. Kelly : un album pirate fuite avant d'être retiré des plateformes de streaming

R. Kelly : un album pirate fuite avant d'être retiré des plateformes de streaming
R. Kelly : un album pirate fuite avant d'être retiré des plateformes de streaming
Crédit: Capture d'écran Twitter @rollingstonefra

14 décembre 2022 à 10h15 par A. L.

Comme vous l'a expliqué DJ Myst ce matin à l'antenne, un album inédit de R. Kelly est sorti sur les plateformes de streaming, alors que le chanteur est actuellement en prison après avoir été reconnu coupable de pédopornographie et d'exploitation sexuelle de jeunes femmes.

C'est un véritable mystère. Que s'est-il passé le vendredi 9 décembre dernier ? Un nouvel album présumé de R. Kelly, baptisé I Admit It ("Je l'avoue", en français, ndlr), est apparu brièvement sur les plateformes de streaming Spotify et Apple Music. Seulement voilà, le chanteur est actuellement incarcéré à New York après avoir été condamné à 30 ans de prison pour des crimes sexuels sur des adolescentes. L'artiste de 55 ans nie avoir mis en ligne 13 titres dont le morceau éponyme de 19 minutes déjà publié en 2018 sur SoundCloud.

 

Un complot contre R. Kelly ?

 

R. Kelly crie au complot visant à le discréditer au tribunal, selon un enregistrement audio obtenu par TMZ. "Une plainte a été déposée à la police il y a quelque temps parce que ses masters ont été volés, mais il n’y a pas beaucoup de volonté pour enquêter sur ces choses. Des personnes ont eu accès à ses droits de propriété intellectuelle et tentent d’en tirer profit, mais malheureusement, M. Kelly n’en fait pas partie", a déclaré son avocate Jennifer Bonjean au Hollywood Reporter. "Quand (R. Kelly) a été arrêté, son matériel de studio a été saisi. Ses masters ont disparu. La musique est quelque part, mais qui l’a et qui en a profité - nous ne le savons pas entièrement", a-t-elle ajouté. De son côté, Spotify n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP. À l'heure actuelle, le disque n'est plus disponible sur aucune des deux plateformes de musique.

Pour rappel, le chanteur a été reconnu coupable en septembre 2021 à New York d'avoir piloté durant trois décennies un "système" d'exploitation sexuelle de jeunes, dont des adolescentes, pour lequel il a écopé de 30 ans de prison. En septembre dernier, un tribunal de Chicago l'a reconnu coupable de production de pédopornographie et détournement de mineur. Il pourrait être condamné à une autre peine de "10 à 90 années de prison", selon le procureur fédéral de l'Illinois.