"Je n'en peux plus" : un père de famille quitte le groupe familial sur WhatsApp, son message devient viral

Un père de famille quitte le groupe familial sur WhatsApp, son message devient viral
Un père de famille quitte le groupe familial sur WhatsApp, son message devient viral
Crédit: Pixabay

25 janvier 2023 à 8h16 par A. L.

Fatigué des messages incessants reçus sur WhatsApp, un père de famille a fait part de la pression ressentie au sein de la conversation familiale.

 "Je ne peux pas lire tout ça, je ne supporte plus de toujours devoir rire ou aimer ou ajouter des petits cœurs à chaque pensée, photo ou blague publiées ici.", a écrit Thomas D’Orazio, 51 ans, dans le groupe WhatsApp familial. "Oui, j’aimerai, je rirai, je compatirai toujours avec vous. Mais je ne peux plus vivre avec cette pression, je pars, et c’est signé d’un vieux grincheux né avant les portables", a conclu l'Américain qui vit en Pennsylvanie. Le message du père de famille est très vite devenu viral après que sa fille l’a partagé sur Twitter, le 16 janvier dernier. Il compte aujourd'hui près de 15 millions de vues.

 

 

La charge mentale des messages virtuels

Plus qu'un simple message, cette histoire soulève une véritable problématique de plus en plus rencontrée à l'heure des réseaux sociaux et des applications de messagerie. Ce phénomène n'est ni plus ni moins que de "l'épuisement numérique" qui survient généralement lorsque les notifications se multiplient au point de ne plus avoir ni le temps ni l’énergie de les consulter.

Heureusement, depuis quelques semaines, il est désormais possible de quitter une conversation de groupe WhatsApp sans alerter les membres. Seuls les administrateurs des groupes en question seront prévenus du départ d'un participant. Terminés donc les messages du type "X a quitté la conversation" qui était affiché sur le canal lorsqu'un de vos amis quittait le groupe.

Pour rappel, le dernier baromètre BVA sur l’hyperconnexion indiquait que les Français passent en moyenne 4h50 par jour devant un écran, une durée qui grimpe à 7h13 pour les cadres.