Jadakiss s'interroge : les labels devraient-ils être considérés comme responsables des paroles de chansons violentes ? (vidéo)

Jadakiss : les labels devraient-ils être considérés comme responsables des paroles violentes ?
Jadakiss : les labels devraient-ils être considérés comme responsables des paroles violentes ?
Crédit: Capture d'écran Instagram @jadakiss

7 mars 2023 à 11h46 par A. L.

Comme vous l'a expliqué DJ Myst ce matin à l'antenne, le rappeur américain estime que les maisons de disques devraient être blâmées pour les paroles violentes de certains de leurs artistes.

Est-ce la faute des labels si les paroles de rap sont de plus en plus violentes ? C'est la question que soulève Jadakiss, le célèbre rappeur de Yonkers, ville limitrophe au Nord de New York (États-Unis). C'est lors de son passage dans le podcast I am Athlete que l'artiste américain, membre du groupe de rap The LOX et de celui des Ruff Ryders, a partagé son point de vue sur la violence dans le rap. Selon lui, si les artistes eux-mêmes sont généralement blâmés par leurs paroles déplacées, leurs maisons de disques devraient également être tenues responsables des paroles violentes des rappeurs.

 

Commettre des infractions pour pouvoir les rapper ?

 

C'est en évoquant les vies violemment écourtées d'artistes comme Pop Smoke, Takeoff et PnB Rock que Jadakiss a notamment fait remarquer que ce genre de drame était "écœurant" et "évitable". Selon lui, certains rappeurs influencables commettent parfois l'irréparable pour l'écrire ensuite en chanson et faire le buzz. "Les artistes sortent, font des choses stupides, enregistrent une chanson à ce sujet, et obtiennent beaucoup d'écoutes (...)", a-t-il déclaré. Face à ce genre de comportement, Jadakiss pense donc que les maisons de disques méritent d'être tenues responsables de la prévalence des paroles de rap violentes, car elles "réussissent grâce à des bêtises" qui sont introduites en studio.

"Nous rejetons simplement la faute sur les jeunes artistes. Mais il ne faut pas rejeter tout le blâme sur eux parce que les stations de radio en font leurs meilleures chansons. Et les labels les signent toujours", a-t-il poursuivi. Le rappeur a ensuite évoqué la façon dont "les labels [sont] en train de proposer des contrats d'assurances-vie à ces jeunes artistes maintenant". "Ils parient sur vous pour faire quelque chose de stupide afin qu'ils puissent en profiter après votre mort", a conclut Jadakiss. Une chose est certaine : il vient de créer un vrai débat dans le monde du rap.